Pratiques juveniles de la nuit, Montréal

Pratiques juveniles de la nuit, Montréal

L’objectif est de comprendre ce que font les jeunes à Montréal, leurs usages urbains, en pointant un moment particulier, la nuit. Quelles sont leurs activités? Avec qui sont-iels? Où vont-iels? Comment vivent-iels les « politiques de la nuit » mises en place (ou non) par la Ville de Montréal? Que leur manque-t-il? Ce projet soulève plusieurs enjeux : celui de la sécurité en ville, des besoins, des expériences contraintes, de la mobilité et des risques, de prises de risque et des socialisations, des fragilités et vulnérabilités; enjeux nécessairement liés aux questions de genre, ethnoculturelle, de classe. Près de 500 heures de cartographie des pratiques de près de 8000 usager et usagères dans les parcs de Montréal, une soixante d’entrevues avec des jeunes de 15 à 25 ans, et une quinzaine d’entrevues avec des acteurs et actrices communautaires et administratifs ont mis à jour les besoins des jeunes en matière d’espaces qui peuvent accueillir leurs activités des plus ordinaires, telles que se rassembler entre ami-es, étudier, se détendre.

Cette projet est réalisé dans le cadre du projet Tryspaces, en collaboration avec l’Université de Montréal et le Conseil Jeunesse de Montréal.

Youth at night, Montreal

The objective is to understand what young people do in Montreal, their urban habits, by pointing to a particular time of night. What are their activities? Who are they with? Where do they go? How do they experience the "politics of the night" implemented (or not) by the City of Montreal? What do they need? This line of research raises a number of issues: safety in the city, needs, constrained experiences, mobility and risks, risk-taking and socialization, fragilities and vulnerabilities; issues that are necessarily linked to gender, ethnocultural and class issues. Nearly 500 hours of behavior mapping of almost 8000 users in Montreal parks, sixty-five interviews with young people aged 15 to 25, and fifteen interviews with community and administrative actors have revealed the needs of young people for spaces that can accommodate their most ordinary activities, such as gathering with friends, studying, and relaxing.

This reflection is conducted within the Tryspaces project, in collaboration with the Université de Montréal and the Conseil Jeunesse de Montréal.