Vista Hermosa Natural Park

À PROPOS DE CE PROJET

Ce grand parc nature présente la particularité d’être fréquenté surtout à partir de la fin de l’après-midi. D’abord par les adolescents latinos après les heures d’école, puis par les parents latinos qui accompagnent les plus jeunes pour quelques jeux, et finalement par des jeunes adultes (surtout Blancs) qui viennent faire leur entrainement. Par conséquent, les interactions entre les usagers socialement différents se déroulent lors des chevauchements entre les périodes d’utilisation, et engagent de très jeunes enfants qui provoque des échanges entre les individus les accompagnant et les autres. Ce parc incite aux activités physiques, aux rythmes rapides, mais de par ses usagers, les comportements sont amicaux et chaleureux.

 

Informellement, une partie de la sécurité est assurée par la présence d‘adultes – il n’y a d’ailleurs aucune surveillance formelle, mis à part un gardien à l’entrée. Le statut de parent, d‘accompagnateur ou simplement de « plus vieux » fait figure d‘autorité. Par ailleurs, les usagers viennent souvent en groupe, ce qui est une stratégie sécuritaire. Cela peut effectuer jouer du confort ressenti, mais également limiter les interactions.

 

Grâce aux utilisateurs et aux activités qu‘ils pratiquent, le parc a réussi jusqu‘ici à résister à la pression exercée par la représentation du quartier, réputé dangereux. La tension est néanmoins forte, et il suffirait de peu pour faire éclater cette image. En attendant, le parc est un point de repère positif pour les habitants du secteur. Il n‘y a aucune contestation particulière et les différents groupes organisent leur fréquentation des lieux sans accrochages majeurs.

ABOUT THIS PROJECT

In Vista Hermosa Natural Park, local teenagers and families use the park at different times of day, making sure that they rarely meet and that no conflicts emerge for control over activities and users.

 

This great natural park is mainly visited from the end of the afternoon onwards. It first welcomes Latino teenagers after school hours, then Latino parents who come with their children for a few games, followed by young adults (White mostly) who train and exercise after dawn. Consequently, interactions between socially different users happen during overlapping periods, or anytime thanks to the youngest users, who provoke many exchanges with the adults around them. This park invites physical activities, fast rhythms, but friendly and warm behaviours.

 

Informally, adult users are largely responsible for the park’s security – there is only one ranger at the main entrance to the park. The status of parent, accompanying adult or simply “older person” carries strong authority. Otherwise, users come often in large groups, which is also a security strategy. This can enhance user comfort, but it also limits interactions between strangers.

 

Thanks to its users and their activities, the park has been successful so far in resisting the reputation associated with its neighbourhood, which is thought to be dangerous. There is nonetheless a lot of tension, and it would not take much for this haven of safety to be seen otherwise. Meanwhile, it is a positive landmark for inhabitants. There is no major contestation, and different groups of users keep on coming at their own pace without conflicts.