ADOES de Pointe-aux-Trembles, Montréal

ADOES de Pointe-aux-Trembles, Montréal

Cette étude de cas s’intéresse aux adolescentes en tant qu’usagères de l’espace public dans les parcs du quartier Pointe-aux-Trembles à Montréal. À l’intersection d’enjeux sociaux liés au genre et à l’âge, les adolescentes cumulent une expérience d’occupation des espaces publics qui diffère de celle des femmes plus âgées ou des garçons de leur âge. Notre démarche repose sur une caractérisation paysagère des parcs de l’arrondissement, de l’observation participante, des entrevues et des ateliers, de 2018 à 2020, en partenariat avec Tryspaces, le Conseil jeunesse de Montréal, la Maison des jeunes de Pointe-aux-Trembles. Notre démarche révèle que, d’une part, les pratiques des adolescentes dans les parcs sont généralement sociales, mais que l’aménagement et les équipements disponibles ne répondent pas à leurs besoins et que, conséquemment, elles se retrouvent à transgresser des normes ou à être la cible des transgressions des autres usagers. Toutefois, les adolescentes ont développé des tactiques d’occupation et d’interaction qui les positionne comme usagères actives et expérimentées de l’espace public.

ADOES of Pointe-aux-Trembles, Montreal

This case study looks at adolescent girls as users of public space in the parks of the Pointe-aux-Trembles neighbourhood in Montreal. At the intersection of gender and age-related social issues, adolescent girls have a different experience of occupying public spaces than older women or boys their age. Our approach is based on a landscape characterization of the borough's parks, participant observation, interviews and workshops, from 2018 to 2020, in partnership with Tryspaces, the Conseil jeunesse de Montréal and the Maison des jeunes de Pointe-aux-Trembles. Our approach reveals that, on the one hand, adolescent girls' practices in parks are generally social, but that the layout and available equipment do not meet their needs and that, consequently, they find themselves transgressing norms or being the target of transgressions by other users. However, adolescent girls have developed occupation and interaction tactics that position them as active and experienced users of public space.